• Atelier 176 1 chez Ghislaine

    Mes heures de gloire !

    Je m’arrête plusieurs fois dans cette montée,
    À la fatigue je suis confronté.
    Ma jeunesse s’est enfouie,
    Je me sens moins épanoui.
    Cet escalier, je le montais en courant,
    C’était un coin charmant.
    Séduction de la nature,
    Au milieu de la verdure.

    Mon espace, aujourd’hui, s’est rétréci.
    Dans la forêt, plus d’acrobaties
    Un petit appartement au cinquième étage.
    Je soupire à chaque palier,
    Dans la montée, c’est mon seul allié.
    C’est un peu normal, à mon âge.
    Dans les bois, je courtisais les jeunes filles,
    Par des paroles bien gentilles.

    Aujourd’hui, il me reste les mots,
    Qui adoucissent mes maux.
    Je décris mon passé,
    Ses heures de gloire,
    Celles tombées dans la passoire,
    Et qui m’ont blessé.
    On échange nos textes grâce à Internet,
    À travers la planète.
    (02/02/2022)






  • Commentaires

    8
    Vendredi 11 Février à 19:24
    colettedc

    Ah ! Oui, c'est la vie ; la seule justice sur terre, tout l'monde y passe, hein !!!

      • Samedi 12 Février à 09:28

        Pas facile à passer la marche. Bon week-end Daniel

    7
    Samedi 5 Février à 17:50
    Martine

    Je comprends très bien ce que tu veux dire, Daniel ;).

    Ah ces escaliers, ils sont impitoyables avec nous !

    Je marche encore beaucoup, mais j'avoue que je m'essouffle un peu dans les montées. On ne peut pas être et avoir été :). 

    Comme tu dis, il nous reste le sport des mots, avec celui-là, pas d'essoufflement ni de douleurs articulaires :).

    Bonne fin d'après-midi !

    Martine

      • Samedi 5 Février à 18:43

        Tant que la tête tient, les mots aident à passer le temps et à partager. Bonne soirée Martine. Daniel

    6
    Vendredi 4 Février à 02:10

    Vieillir, ce n'est pas le top ! Et comme je dis souvent, on ne peut pas être et avoir été !

    Je continue à marcher en dépit des douleurs permanentes de mon dos mais Dieu que c'est difficile ! Une balade ordinaire aujourd'hui, c'est le parcours du combattant fatigué !

    Ton texte nous donne à réfléchir sur ce qu'on a fait et qu'on ne peut plus faire !

    On doit bien l'accepter ! Comment faire autrement ? Personne n'a encore trouvé la fontaine de jouvence, hélas !

    Bises m'sieur Daniel

      • Vendredi 4 Février à 11:12

        Des souvenirs qui font quant même mal au cœur. Bonne journée. Daniel

    5
    Jeudi 3 Février à 13:23

    Ayant quelques problèmes avec mes deux bâtons pour garder l'équilibre en marchant, j'envisage d'acheter un déambulateur si mon médecin le juge nécessaire.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Jeudi 3 Février à 07:29

    Comme je comprends chaque mot que tu écris mon Ami !

    C'est mon ressenti de chaque jour aussi !

    Moi qui était une sportive, dur de devoir y renoncer

    surtout les randonnées me manquent, mais on fait comme on peux,

    pas toujours comme on veux hein Daniel !!

    Je t'embrasse mon Ami

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :