• Atelier n° 117 chez Ghislaine

    Ma nature
     
    Qu’il est difficile en période de confinement,
    De garder un esprit réaliste,
    Sans tomber dans des égarements.
    J’ai une vie indépendante,
    Qui n’accepte pas les coups fourrés.
    Je ne suis adepte d’aucune secte,
    Mon seul souci : ma liberté.

    Le confinement me rend libre ;
    Ma muse n’est pas au chômage ;
    Elle œuvre chaque jour et sommeille la nuit.
    Le repos total, elle ne connaît guère.
    Les mots s’alignent,
    Les pages se remplissent,
    Le poème prend forme.

    Entrer en soi pour découvrir de nouveaux thèmes,
    S’isoler dans la nature environnante,
    S’évader au-delà des nuages
    Dans le monde très ouvert des fées.
    De nouveaux thèmes se découvrent.
    Il faut les trier,
    Et ne retenir que ceux qui nous parlent.

    Les idées fusent à la porte ;
    Il faut les maîtriser, les assembler,
    En un ensemble original,
    Pour construire un poème,
    Compréhensible par son lecteur,
    Fierté de l’artiste,
    Son texte traversera l’espace et le temps.

    Livre ouvert,
    Page blanche à noircir,
    La plume d’oie à l’œuvre,
    L’esprit s’ouvre à l’écriture,
    Aligne les mots,
    Sans s’arrêter,
    Les yeux recherchant un peu de sommeil.
    Si vous aimer écrire,
    N’abandonnez pas votre muse.
    Elle seule peut combler vos souhaits,
    Et remplir vos pages,
    Sans elle, restées blanches.
    Vos mains sont prêtes à écrire,
    A vous d’être imaginatif.
    (05/04/2020)
     









  • Commentaires

    6
    Samedi 11 Avril à 10:36
    patchcath

    C'est difficile d'écrire sur le confinement consenti, on se sent malgré tout prisonnier ;-) Bravo de nous parler de cette muse

    5
    Mardi 7 Avril à 00:28
    colettedc

    Bravo Daniel ! Magnifique texte ! J'♥ ! Bon mardi tout entier ! Amitiés♥

    4
    Lundi 6 Avril à 17:45

    Ecrire , 

    C'est vivre 

    Entre la page et l'âme 

    Il y a la main qui trace 

    Parfois elle va vite 

    Parfois elle zigzague 

    Mais l'essentiel 

    C'est la cohérence avec soi

    Bravo pour ce texte 

    Bonne fin de journée Daniel 

     

      • Lundi 6 Avril à 18:06

        Ce n'est plus la main qui  trace à cause de rhumatisme aux mains, mais l'ordi avec deux doigts. Bonne soirée. Daniel

    3
    Lundi 6 Avril à 17:11

    Les pages se remplissent oui Daniel et aussi nos souvenirs de ces jours !

    Mais cela fera t il changé les gens ? 

    Je ne le crois pas hélas , quand je vois ce monde dehors

    qui ne prend aucune précautions !

    Merci pour ce beau 117 Daniel !

    Merci de ta fidélité et surtout de tous ces mots

    que tu nous partages 

    Je t'embrasse

    Ghis

      • Lundi 6 Avril à 18:05

        Je ne sais que répondre à ton commentaire, si ce n'est que tu me connais bien. Bonne soirée. Daniel

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :