• Chez Ghislaine atelier 179 - 2

    La femme seule


    Elle doit éviter de d’ennuyer, seule dans un studio,
    Tapissée de jaune,
    Une simple aumône ;
    Eveillée dès l’aube, écoutant la radio,
    Elle déjeune en robe de chambre,
    En ce mois de septembre.

    Humble femme de ce petit village.
    La mairie lui a proposé, vu son âge,
    Un petit logement,
    Sans idée d’apitoiement,
    Embellie d’un jardinet,
    Pour la promenade de son minet.

    Le silence règne dans la structure,
    Sans passage de voitures.
    Pour elle, c’est une jouvence,
    Un acte de bienveillance,
    Après la mort de son compagnon,
    Les derniers jours, un peu grognon.

    Une belle ouverture dans le séjour,
    Avec vue sur le bourg
    Elle profite du soleil
    Et compte les abeilles,
    Butinant les quelques fleurs
    Qui lui apportent un peu de bonheur.

    C’est son seul passetemps
    Pas d’activités avant le printemps.
    Elle ne connait personne,
    Et compte les heures qui sonnent
    Et arrivée en juillet.
    Elle avance un peu courbée.
    (03/03/2022)


  • Commentaires

    14
    Samedi 5 Mars à 15:41
    Renée

    mouvant ce texte qui décrit la solitude de celui rester, debout.....Bisous

      • Samedi 5 Mars à 16:02

        Gilbert a chanté : la solitude ça n'existe pas ! Bon week-end. Daniel

    13
    Vendredi 4 Mars à 15:02

    bonjour Daniel tes écrits sont réel, la solitude souvent est très dure a supporté et il y en a hélas qui sont seuls et cette solitude est très dure   il pleut depuis cette nuit mais il fait doux je te souhaite un très bon Vendredi ,amitié   

      • Vendredi 4 Mars à 16:09

        Merci Jean-Marie. Bon week-end sous la pluie ! Daniel

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    12
    Vendredi 4 Mars à 11:08

    La solitude des séniors, une réalité terrible !

    Mon fils de par son métier y est confronté tous les jours dans les hépads où il va leur donner un peu de bonheur avec ses ateliers slam.

    C'est bouleversant ce que vive ces gens et cela le touche beaucoup comme moi

    Merci Daniel de penser à eux...

    Je t'embrasse mon Ami ainsi que ta compagne

      • Vendredi 4 Mars à 11:26

        Nous faisons partis de ces personnes qui un jour seront en Ehpad. Mon frère vient d'y mourir. C'est ce qui me fait peur si l'un ou l'autre venait à disparaître 

    11
    Vendredi 4 Mars à 08:19

    Ce texte décrit bien je pense la solitude des personnes âgées isolées

    Merci pour ce partage Daniel

    Clem

      • Vendredi 4 Mars à 11:22

        C’est une réalité bien triste. Bonne journée Daniel

    10
    Vendredi 4 Mars à 04:15
    colettedc

    Si seule, elle est, mais quel joli texte, Daniel.

      • Vendredi 4 Mars à 11:21

        La solitude des personnes âgées déplacées de leur maison, est une réalité de notre époque. Bonne journée. Daniel.

    9
    Vendredi 4 Mars à 00:49

    Elle ne connaît personne !

    ça c'est une phrase douloureuse parce qu'elle ramène à la solitude de tant de personnes âgées

     Très beau et émouvant ce poème !

    Bises

    An'Maï

      • Vendredi 4 Mars à 11:19

        C'est une réalité pour beaucoup de personnes âgées. Bonne journée. Daniel

    8
    Jeudi 3 Mars à 22:39

    Bonsoir Daniel,
    Une poésie pleine de tendresse, au couleur du temps qui passe brodé de ses saisons
    Parfumées qui enchantent ... Légèrement mélancolique, mais si belle,
    merci pour ce joli partage, belle et douce soirée, amitiés, Laureen

      • Vendredi 4 Mars à 11:18

        Merci pour ce gentil commentaire bien agréable à lire. Bonne journée. Danielnh

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :