• Défi n° 195 chez Evy

    L’œuf

    Qu’ils soient en plâtre,
    Qu’ils vivent dans un cloître,
    Qu’ils soient rangés dans un frigidaire,
    Ou déposés sous un lampadaire,
    Les œufs attirent toujours les mêmes questions,
    Issues de nombreuses citations :
    De la poule ou de l’œuf, qui est le premier
    Dans le droit coutumier ?

    L’œuf pondu par la poule
    Peut être café au lait ou blanc
    Bien que tous sortis du même moule
    Le style de pondeuse serait-il prépondérant ?
    Dans mon poulailler installé au fond du jardin
    Je ramasse des œufs de différentes couleurs chaque matin.
    Je me suis jamais posé la question en mangeant mon omelette,
    De toute façon ne me l’expliquera pas ma calculette.

    Un œuf gris foncé était utilisé par ma grand’mère
    Pour repriser les chaussettes du grand-père.
    Je n’ai jamais compris pourquoi l’œuf restait entier
    Avec une aiguille qui, de part et d’autre, traversait le chantier.
    Pour moi, encore enfant, c’était un vrai œuf qu’elle utilisait,
    Celui que le soir elle me servirait,
    Et qu’il me faudrait déguster
    Le cœur bien attristé.

    Nombreux, exposés dans des musés,
    Des œufs sont en porcelaine, parfois perfusée,
    Avec des décorations plus ou moins vilaines
    Qui ne s’adaptent pas au mobilier
    Ou transformés en simple chandelier.
    Ces œufs anciens venus parfois d’île lointaine
    Peuvent avoir une grande valeur
    Et pour certains, devenir des bestsellers.

    Les gérants de stations ont inventé d’autres œufs
    Qui emmènent sous un soleil de feu,
    Des skieurs de tout âge
    Encombrés de leurs bagages
    Vers des sommets neigeux,
    Car ils sont courageux
    Pour descendre les pentes enneigées,
    Et bien aménagées.

    N’oublions pas l’œuf bien caché
    Dans le ventre de la maman, attaché ;
    Personne ne le voit
    Il est seul sous son toit,
    Quelque fois deux, voire trois,
    Bien au chaud, jamais aux abois.
    Quand il sortira autour de lui la joie,
    Dès qu’apparaîtront les petits doigts
    (06/01/2016)


  • Commentaires

    6
    Mardi 8 Janvier à 12:46

    Bravo pour ce texte, Daniel !

    Il est vrai que nous nous posons rarement des questions sur l’œuf, qui fait pourtant partie de notre quotidien. Un jour une amie m'a demandé, tout en préparant des œufs au plat : tu ne trouves pas que c'est beau un œuf au plat ? Je m'attendais si peu à cette question que ma première réaction a été de regarder mon amie d'un air interloqué. Puis je me suis dit "c'est vrai, elle a raison, c'est beau un oeuf au plat, avec sa jolie sphère jaune vif et sa belle collerette blanche" yes. Nous devrions poser plus souvent un œil attentif sur les choses qui nous entourent ;).

    Bonne journée !

     

    5
    Mardi 8 Janvier à 07:00
    Séverine

    Que d’œufs, de quoi faire une bonne omelette.

    4
    Lundi 7 Janvier à 19:30

    Hum, j'adore ton texte Daniel

    on se met quand à table pour une belle omelette.

    Passe une belle journée

    bisous mon ami

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Lundi 7 Janvier à 18:40

    Qui de l'un ou de l'autre, un mystère tout de même... faut un oeuf pour faire une poule et une poule pour faire un oeuf... et nous on se régale avec !!

    2
    Lundi 7 Janvier à 13:47

    Il y a encore sans doute d'autres œufs oubliés ! Je verrai avec les autres textes. Bisous

    1
    Lundi 7 Janvier à 12:53

    Un sujet complètement traité : l'oeuf dans tous ses états

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :