• Eusébio

    Eusébio

    Eusébio
    Tu n’as pas connu Ronaldo
    Avec lui tu aurais pu monter sur la première marche du podium,
    Et entrer dans un présidium.
    Je ne connais ni l’un ni l’autre,
    Du foot, se sont des apôtres ;
    S’ils avaient été face à face sur le même terrain,
    Du résultat je n’en suis pas certain.

     Eusébio vit dans un nouveau quartier,
    Son père est chauffeur routier.
    Il est arrivé en France il y a deux ans seulement,
    Et s’est vite intégré à son nouvel environnement.
    Il parle presque couramment notre langue
    Il est avec ses parents, bilingue.
    Sa mère fait des ménages,
    Et considère que son fils est trop sage.

    Il aime jouer au foot
    Comme gardien de but surtout.
    Ses copains le compare au Portugais.
    En classe il est toujours gai ;
    Il se situe dans la moyenne
    Juste avant son amie somalienne.
    Ses parents sont fiers de ses résultats,
    Dans la famille, ils en font tout un plat.

     Pour le faire râler, et monter au créneau
    Certains écrivent son nom sur le tableau,
    Heu, c’est bio,
    Pauvre Eusébio.
    D’autres l’appelle Eusèbe,
    Face ces racontars il se dérobe
    Il en rit mais ne comprend pas toujours les plaisanteries,
    Car son vocabulaire est encore un peu amaigri.

     Pas facile d’être un étranger
    Dans un pays qui vous a hébergé.
    Les enfants dans leur insouciance,
    En dehors de toute conscience,
    Se moquent d’eux
    Ce qui les rend malheureux.
    Regardons la vie en face,
    Un jour nous avons été étrangers à leur place.
    (2 octobre 2018)

     

     

     


  • Commentaires

    12
    Jeudi 4 Octobre à 11:57

    Bonjour Chaton,

    Un beau récit de vie rimé, vibrant plaidoyer, bravo ! Bizzz.

    11
    Jeudi 4 Octobre à 10:07

    Bravo pour ce portrait d'Eusebio , un enfant qui visiblement met toutes les chances de son côté pour réussir .

    Bonne journée 

    Bisous 

    10
    Mercredi 3 Octobre à 23:36

    Bravo,Daniel, pour ce beau poème plein d'humanité :).

    Bonne soirée.

    9
    Mercredi 3 Octobre à 16:59
    Renee

    On est tous des étrangers pour quelqu'un...Bravo joli texte bien d'actu en plus. Amitiés

    8
    Mercredi 3 Octobre à 16:03

    Bonjour élève Chaton/Daniel... Ton texte le mercredi chez toi, c'est parfait, comme pour les autres élèves, chacun/e sur son blog... oui !

    Non pas facile de changer de pays et de s'intégrer, via les us et coutumes, la langue etc... des barrières qu'il faut savoir franchir pour se sentir un jour des leurs... et si le pays d'accueil est sympa aussi, sois donc le bienvenu à la cour de récré, MERCI à toi, bises de m'dame JB ;-)

     

      • Mercredi 3 Octobre à 16:22

        Je n'ai pas encore l'habitude de ton blog et je n'ai pas réussi ç y mettre les références de mon texte. Avec Mercedes, ça devrait rouler mieux !

        Bises Daniel

    7
    Mercredi 3 Octobre à 15:23
    J'ai aimé ton Eusebio. Il ressemble un peu au mien. Bon mercredi.
      • Mercredi 3 Octobre à 15:33

        Je n'avais pas fait le rapprochement car mon texte était écrit depuis une semaine. Bon après-midi

    6
    Mercredi 3 Octobre à 15:02
    Josette

    de tous temps les enfants ne sont pas tendre

    venant de la campagne on me disait de rentrer garder mes oies puis vivant à Paris au retour c'était parigot tête de veau...

    il n'y en a pas que pour l'"étranger" mais ça fait le caractère et ne pas donner à ces mots plus d'importance qu'ils en ont

      • Mercredi 3 Octobre à 15:06

        J'ai voulu décrire un Eusébio de la réalité et non du virtuel

    5
    Mercredi 3 Octobre à 14:42
    Séverine

    Les enfants ne sont pas toujours tendres entre eux, que ce soit pour une différence d'origine ou tout simplement une différence de capacités.

      • Mercredi 3 Octobre à 15:01

        Je n'ai pas réussi de mettre mon texte chez Jill avec l'adresse eklablog ; alors je lui ai passé le texte en entier. On verra sa rééaction

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :