• La chaîne de la vie

    La chaine de la vie

     

    Petits enfants, garçons ou filles,
    Vous aimez vos Mamies et Papis.
    Vous passez une partie de vos vacances chez eux.
    Vous y retrouvez de vieux jouets,
    Ceux de papa et maman,
    D’anciennes voitures, même sans roues,
    Des cubes, des planchettes de bois, des Kapla, pour faire des routes.
    Chez eux vous construisez des maisons
    Avec de vieilles couvertures
    Et quelques chaises…

    Avec l’adolescence les choses évoluent.
    Les jouets d’antan ne les attirent plus,
    Ils sont plus modernes,
    Les anciennes habitudes s’estompent ;
    Les jeux vidéo les attirent,
    La tablette devient indispensable
    Et le Smartphone obligatoire.
    Papi et mamie sont dépassés,
    Comment peuvent-ils passer des heures
    A parler, à envoyer des SMS ?

    Mariés, les enfants quittent le foyer
    Et souvent la région pour trouver du travail.
    Ils s’éloignent de leurs parents
    Pour faire leur propre vie.
    A nous, parents, de leur rendre visite
    Car ils travaillent tous les deux ;
    La semaine, voiture matin et soir,
    Le week-end, elle a besoin de se reposer.
    Si nous n’allons pas leur rendre visite,
    Rapidement nous ne les verront plus.

    L’âge s’écoulant d’année en année,
    Les déplacements deviennent pénibles.
    Il nous faut apprendre à utiliser l’ordinateur
    Pour envoyer des mails
    Et surtout cette grosse bête qu’ils appellent Smartphone,
    Pour envoyer des SMS et des MMS
    Et recevoir quelques photos de leur progéniture.
    Le mode se déroule de plus en plus vite
    A nous de nous adapter
    Si nous voulons garder des liens de famille.

    Un jour la maison devient trop lourde à gérer.
    Faut-il la quitter pour un appartement
    Conçu pour les personnes handicapées,
    Car nous frôlons le handicap ?
    Des foyers logements peuvent nous accueillir,
    Mais il faut faire le pas.
    Un jour sonnera l’heure de la maison de retraite,
    Les EHPAD, qu’ils appellent.
    Il faut être sourd, aveugle ou muet
    Pour accepter de s’y installer.

    Petits enfants, garçons ou filles
    Vous suivrez le même chemin que Mamie et Papi ;
    Vous aussi vous prendrez de l’âge,
    En passant par toutes les étapes de la vie.
    Il y a longtemps vos grands-parents ont eu votre âge,
    Ils ont été des enfants comme vous.
    Ne les oubliez pas, si vous ne voulez pas être oubliés.
    Même si la mort recule de plus en plus,
    Un jour il faudra l’affronter,
    En espérant avoir votre progéniture près de vous.
    (29/03/2019)

     


  • Commentaires

    6
    Mercredi 3 Avril à 18:28

    La roue tourne pour chacun d'entre nous. Nous sommes enfants, puis ados, puis jeunes adultes, puis adultes confirmés, ensuite hommes et femmes mûrs, pour enfin être classés dans les "personnes âgées". Pensons-y dans nos relations avec nos aînés.

    5
    Mercredi 3 Avril à 12:23

    Une évolution  des contacts humains pas toujours en bien malheureusement .

    4
    Mardi 2 Avril à 20:35

    Ok pour le poème pour Pâques Daniel.

    belle soirée

    bisous

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Lundi 1er Avril à 19:28

    Merci pour ta visite tu vois j'ai pris le temps au temps...happy

    bisous l'ami

    2
    Lundi 1er Avril à 06:52
    Séverine

    L'éloignement, la vie qui va à 100 à l'heure, mais l'oubli non. Ce n'est pas parce qu'on se voit moins qu'on oublie. Pour les enfants, leur mettre un téléphone le plus tard possible dans les mains. Je suis vue comme une extra-terrestre, mais je m'en fiche, mon fils de bientôt 15 ans n'en a pas encore. Et si l'ainé l'a eu à cet âge là, c'est parce qu'il y avait un réel besoin, pas pour faire comme tout le monde, comme les copains.

    1
    Dimanche 31 Mars à 18:28

    Coucou Daniel

    Tu as tout dit dans ton texte...

    On nous oublie bien vite hélas...

    bonne soirée

    bisous l'ami

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :