• Ma version de la tempête

    La tempête


    Au petit matin nos trois arbres étaient couchés,
    Nous étions effarouchés.
    Quelle tristesse !
    Quelle impolitesse
    Où vont nicher les petits oiseaux,
    Il ne reste que quelques roseaux ?

    Le merle et sa merlette
    La belette et l’aigrelette
    La jolie mésange,
    Qui chante comme un ange.
    Ah la tempête
    Tu leur fait faire des galipettes

    Ravagé le paysage
    Après ton passage
    Le sapin, le platane le lilas,
    Et même les dahlias.
    Plus d'arbre, plus d'oiseaux,
    Ni de moineaux
    Ailleurs envolés.
    Inondée mon allée.

    Bien triste visage
    D’un tel déboisage.
    Jardin méconnaissable,
    Fini les repos agréables,
    Les lectures attrayantes,
    La nature est effrayante.
    Adieu mes fleurs multicolores
    Pour cette année elles ne vont plus éclore.


    La faute à elle,
    Une photo surréelle,
    Maudite tempête,
    Mon jardin n’est plus qu’une simple carpette
    Plus rapide que bûcheron
    Il ne reste que des troncs
    Abattu sur un coup de tête
    Par cette maudite tempête.

    Quelque soi le nom qu’on lui donne
    Jamais je ne pardonne
    Aucune exception,
    Pas d’absolution,
    Mes lilas, mes platanes et mon sapin,
    Dans le pétrin !
    Plus de pigeons,
    Posés sur les pignons.

    Les gouttières débordent
    Partout elle sème la discorde.
    Les réserves d’eau de pluie
    S’écoulent sans un bruit.
    La route pénalisée par le débordement
    Des égouts, quel chambardement.
    Le vent redouble d’efforts,
    La tornade, encore et encore.


    Les parapluies se retournent
    Dans le vent les feuilles tournent.
    Les piétons sont désemparés,
    Des rues barrées,
    Tout est trempé
    Il faut décamper.
    Sacré tempête,
    La nature fait des galipettes.
    (15/10/2019)


  • Commentaires

    5
    Dimanche 20 Octobre à 19:43

    Bonsoir Daniel !

    Les tempêtes font de plus en plus de ravages sur la planète.

    Chez-moi avec les grandes marées, ce sont aussi les routes, les ponts et parfois les maisons qui sont détruites.

    Bonne fin de soirée et bonne semaine !

    4
    Samedi 19 Octobre à 18:29
    Séverine

    IL est vrai que certains perdent tout en quelques minutes.

    3
    Vendredi 18 Octobre à 04:35
    colettedc

    Magnifique participation au Nid des Mots ! Bravo !!!

    2
    Jeudi 17 Octobre à 18:50

    Il est vrai que les tempêtes n'ennuient pas que les hommes quand elle font tomber les arbres, mais aussi tous ces petits animaux qui s'y nichent ou qui vivent de ses fruits. Dame Nature n'en fait qu'à sa tête sarcastic.

    1
    Jeudi 17 Octobre à 12:56
    Oui bravo pour ta participation au défi d'Annick. C'est très réussi. Bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :