• Chez soi

    Tous à la maison
    Chacun son ordinateur,
    On est séparé.

    Un très beau soleil,
    Il faut tondre pelouses
    On est bien dehors.

    Des attestations,
    Pour être hors de chez soi,
    C’est bien compliqué.

    Mon chez moi, la rue,
    Faut-il une attestation,
    Pour rester chez moi ?

    Le virus est là,
    Il faut en être conscient,
    Plus d’embrassades.


    9 commentaires
  •  

    Chère amie,

     

    Ce n’est pas de gaîté de cœur, que je t’adresse ces quelques lignes, mais j’ai besoin de ton avis avant de faire une bêtise. Avec toi, je vais pouvoir prendre un peu de recul.

     

    Tu connais mon esprit vengeur et je n’irai pas par quatre chemins pour dire à mon ami ce que je pense de son attitude.

     

    Sans prendre de recul, ma rancœur se lit sur mon visage. Il m’avait mis au pied du mur, à cause de quelques ragots qui circulaient sur moi. Le puits qu’il a creusé entre nous, est aussi profond que sera ma vengeance.
    Je ne peux plus vivre avec lui

     

    Je compte sur ton aide pour me tirer de ce mauvais pas.

     


    12 commentaires
  • Avoir un toit

    L’oiseau a son nid,
    Le renard sa tanière,
    Le chien sa niche.

    L’homme sa maison,
    Sans abri, où bien dormir,
    Dans la rue, le froid.

    L’homme de la rue,
    Pas de logement pour lui,
    Ça coûte trop cher.

    Chat dort sur le lit,
    De sa belle maitresse,
    Il aura bien chaud.

    Vagabond, dehors,
    Pour lui, il ne fait pas froid,
    Il peut travailler.


    9 commentaires
  •  

    La libération

     

    Libérer son esprit du ressac de son passé,
    Nécessite une grande
    ascension
    Pour sortir du gouffre dans lequel il s’était enfoncé.
    Brûlant de fièvre dans son for intérieur,
    il ne croyait plus à la moindre
    résurrection.
    La
    question était de se libérer d’un passé,
    Marqué par une absence de
    tendresse,
    De la part de sa famille depuis mars.
    Comment devenir
    parfait sans amour des siens ?

     

     

     


    10 commentaires
  • Points cardinaux

    Le Nord est bien froid
    La neige couvre les rues
    Il faut se couvrir.

    L’Est est mitigé,
    Avec une choucroute,
    Bien garnie pour vous.

    L’ouest et sa pluie,
    La côte est magnifique
    Avec baignades.

    Le sud sa chaleur,
    Les bikinis bien en vue,
    Avec nudisme.

    Les points cardinaux,
    Sont des points de l’horizon,
    Pour trouver chemin.

    Belgique au nord,
    Toute l’Italie à l’est
    Espagne au sud.

     


    10 commentaires
  • Les vêtements

    Vêtements d’été
    Très légers pour la chaleur,
    Soit le minimum.

    Vêtements hiver
    Grosse doudoune chaude,
    Évitons frissons.

    Vêtements en soie
    Pour l’hiver près de la peau,
    Chaleur assuré.

    Vêtements en soie
    Pour éviter allergies,
    De la faible peau.

    Vêtements couleur,
    Pour bien suivre la mode,
    Et la payer cher.


    5 commentaires
  •  

    Souvenir

     

    La solitude est un refrain qui encombre son cerveau,

     

    Une sarabande vive et bruyante,

     

    Prologue d’une situation de stress,

     

    Un passeur vers des rêves à la limite du cauchemar.

     

    Son crâne chauve n’a aucun lien avec des influences astrales,

     

    Mais la conséquence d’une situation de stress,

     

    Que la sophrologue n’a pu faire disparaître.

     

    Trop de mauvais souvenirs inondent encore son esprit,

     

    Depuis le départ de son épouse et la rupture du contrat de mariage.

     


    6 commentaires
  •  

    FRISSONS

     

    Piétiner dans la neige, vous donne des frissons,

     

    Semblables à ceux d’une grosse averse de pluie,

     

    Un véritable vertechou,

     

    Comme une glissade dans un bain de boue.

     

    Vous n’avancez plus,

     

    Vous êtes un individu mazette.

     

     

     

    Frissons merveilleux et agréables face à un magnifique coulis,

     

    Qu’il faut déguster avec parcimonie ;

     

    Il va vous surprendre, assis sur la chaise,

     

    Une grosse plante dans le dos.

     

    Les achats ont dû être faramineux,

     

    Pour réussir un tel coulis.

     

     

     

     

     


    7 commentaires
  • La saint-Valentin

    La saint-Valentin,
    Fête de tous les amoureux,
    C’est donc ma fête.

    Fêter Valentin,
    En offrant une rose
    A sa copine.

    Jour des fleuristes,
    Ils vous attendent ce jour,
    Achetez mes fleurs.

    Jour des amoureux,
    Qui offrent un bouquet de fleurs
    A leur dulcinée.
     


    7 commentaires
  •  

    Hiver dans les Vosges

     

    Traversant le village La Vouivre dans les Vosges, le froid hivernal me rendait ivre de la fraicheur de l’air. Le givre couvrait le toit des voitures.

     

    Pour vivre dans cette région de Vosges, il était préférable de poursuivre sa marche pour éviter la déprime. J’imaginais les habitantes dans leur cuisine en train de faire cuire dans de grands chaudrons en cuivre le repas du midi. Le froid me faisait éternuer comme si j’avais respiré un pot de poivre au milieu du repas. J’avais envie d’entrer dans une maison pour me réchauffer, mais il me fallait arriver chez moi avant la nuit.

     


    7 commentaires
  • Les claviers

    Multiples claviers
    Dans les maisons sont nombreux
    Pas d’âge pour ça.

    Les ordinateurs,
    Foisonnent dans les maisons,
    Comme au bureau.

    Tous les smartphones,
    Envahissent les tables,
    Comment bien manger ?

    Pour téléphoner,
    Il faut un beau smartphone,
    Qui revient bien cher.

    Les abonnements
    Font grimper les dépenses,
    Indispensables !


    7 commentaires
  • L’apéritif

    Apéro du soir
    seul ou avec les copains,
    et quelques biscuits.

    En famille le soir,
    un petit apéritif
    aide à bien dormir.

    Des apéritifs,
    Réguliers sont dangereux
    Pour les artères.

    Le cœur en souffre,
    Trop d’apéritifs font mal
    N’exagérez pas.


    4 commentaires
  • Les idées fixes

    Idefix mon chien,
    D’une bande dessinée
    Vient ton joli nom.

    Les idées fixes
    De mes chers adolescents
    Un smartphone pour deux.

    Mon petit ange,
    Tu as deux ans à peine
    Tu veux un smartphone !

    Les idées fixes
    Sont ancrées dans les jeunes,
    Leur esprit est dur.

    Idefix mon chien,
    C’est l’heure de la sortie,
    Tes copains sont là.


    13 commentaires
  •  

    Juste après le souper pris dans des assiettes de porcelaine, n’étant pas philanthrope, je suis descendu dans le jardin pour y travailler. J’aime ma liberté et dans notre petit pré, je suis à l’aise. Assis sur l’herbe, ne regardant pas le sol, une couleuvre me piqua le talon, une vraie flèche que je n’avais pas vu venir.

     

    Ne pouvant prendre contact avec l’unité des soins palliatifs, j’ai mis un cataplasme à l’endroit de la piqure. Mon pied enflant, je regardais la distorsion entre le droit et le gauche. Ma femme m’emmena aux urgences qui me firent sans tarder une piqure.

     

     

     


    6 commentaires
  •  

    Une inexplicable symbiose de jours successifs m’a complètement bouleversé dans mes habitudes. J’inventais de nouvelles formes de poésie, pour participer à un concours régional, lorsqu’une main inconnue autre que les miennes, me crayonna un texte sur ma feuille blanche. J’étais en extase devant cette alchimie entre mains réelles, les miennes, qui tenaient le crayon et celle invisible, probablement celle de mon ange gardien ou d’une fée inconnue qui me voulait du bien. Confrontation improbable car mes mains étaient paralysées.

     

    Pourquoi prendre un tel détour pour écrire une poésie, la plus belle que je n’ai jamais écrite. Ce texte fut primé lors du concours et figure en première page du livre en cours d‘impression.

     


    7 commentaires
  • Il était en convalescence pour avoir avalé plusieurs grains perdus dans un paquet de farine. Il pensait que c’était de la publicité pour récupérer quelques griottes. Il vit scintiller autour de lui de nombreuses étoiles, mais n’a pas eu l’idée de prendre son téléphone pour appeler les urgences. Dans un vacarme que lui seul entendait, il s’affaissa sur une faible couche de moquette. Aucune turbulence autour de lui, il était seul à la maison. En rentrant le soir, voyant leur enfant inanimé sur la moquette, ses parents restèrent abstrus, quelques minutes avant d’appeler les secours d’urgence. Les médecins voulant faire une comparaison avec d’autres cas similaires, firent analyser le reste du paquet de farine.

     


    8 commentaires
  • Lo mot mystère est pour moi : physiognomonie, quand aux mots à cinq lettres, sachant que je suis en retard je n'ai trouvé : un soldat mangeant un ognon


    2 commentaires
  •  

    Rêve

     

    Partir en voyage et habiter dans un pays lointain, découvrir une autre nature couverte de verdure, comme un tissu multicolore qu’on aurait déposé sur le sol, pour cacher la tristesse de l’hiver, c’est mon souhait le plus cher. Aller et venir d’un continent à l’autre, pour aider tout mon être à se ressourcer et prendre de l’âge sans rien regretter.

     


    8 commentaires
  • Tempête

    Souffle tempête
    Ravage tous les arbres
    Tous sont à l’abri.

    Les pépins volent,
    Il faut les tenir très fort
    Tous les gens s’enfuient.

    Calme tempête,
    Tu annonce le soleil,
    Qui doit arriver.

    Tempête chez nous,
    Les parents crient, le ton monte
    Les enfants ont peur.

    Nuit porte conseil,
    La tempête s’est calmé,
    Pour la joie de tous.


    7 commentaires
  • Silence des mots,
    Maladie du poète
    Feuille est blanche.

    Silence bébé
    Il dort bien à point fermé
    Dans son petit lit.

    Silence télé,
    C’est la grève totale,
    Regardez télé.

    La mouche vole
    Silence dans la maison
    Elle cherche repas.

    Sur la grand route
    L’auto est silencieuse,
    C’est une Zoé.

    La mer est calme,
    C’est le monde du silence,
    Commandant Cousteau.


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique