• Défis n° 248 chez Evy

    Un père, une mère

     

    Défis n° 3248 chez Evy

    Mots d’une autre époque,
    Où beaucoup vivaient dans des bicoques.
    Ces termes avaient encore du sens,
    Égalité sur les plateaux de la balance.
    Un père, une mère égalaient une famille,
    Pas  besoin de béquilles.

    Aujourd’hui, on parle de parents,
    Familles décomposées ou recomposées,
    Aux enfants, ne rien imposer,
    Ils régiraient en refusant.
    Un seul mot reste indispensable : amour,
    Qui assure aux enfants de nouveaux carrefours.

    L’amour des parents pour leurs enfants,
    Sous-entends un lien permanent,
    Qui nécessite la présence d’un père et d’une mère,
    Qui ne doit pas être chimère.
    La tendresse de la mère,
    Sans vagues comme la mer,
    L’autorité du père,
    Qui n’est pas pour autant un expert.

    Qui, mieux qu’une mère,
    Quelque, pour soutenir ses enfants, un peu compère
    Peut consoler l’enfant en pleurs,
    Que recherche le bonheur
    Malgré la punition méritée,
    Sans aucune ambiguïté.
    La paix est vite retrouvée dans le jupon de maman,
    Qui ne fait pas semblant.

    Courir sur un chemin interdit,
    L’enfant, un peu trop dégourdi,
    Oubliant ses promesses de le veille à plusieurs personne,
    Qui ne courent plus comme une lionne,
    Enchaine punition sur punition,
    Pour marquer cette déviation,
    Même si l’enfant est angoissé,
    Un beau sourire ne peut effacer.

    Une famille sans père,
    Un couple sans mère,
    La loi l’autorise depuis peu d’années,
    Plus utile de cancaner,
    Vous en verrez de plus en plus,
    Les temps sont révolus.
    Le bien des enfants et de la fratrie,
    Ne passe plus par la mairie.
    (13/01/2020)

     


  • Commentaires

    12
    Mercredi 15 Janvier à 01:40
    colettedc

    Très, très bon texte, Daniel ! Bravo ! Bonne journée !

    11
    Mardi 14 Janvier à 18:23
    Séverine

    Tu as bien fait le tour de la question.

    10
    Mardi 14 Janvier à 16:14

    J'aime beaucoup la façon dont tu as traité ces mots de Evy cher Daniel

    Bravo......

    Tu peux laisser tes appréciations ou critiques sur le livre de mon fils ici

    Michel Saint Dragon

      • Mardi 14 Janvier à 17:34

        Je n'ai pas encore reçu le livre, mais je le ferai. Bonne soirée. Daniel

    9
    Evy
    Mardi 14 Janvier à 15:32

    Bonjour Daniel un bien beau texte hé oui faut être présents avant tout mais les temps change  deux pères deux mères et pourquoi pas ! c'est bien juste ton écrit je met en ligne passe une bonne journée bisous

      • Mardi 14 Janvier à 16:09

        Merci Evy, tu es entrée dans mon message. Bonne soirée. Daniel

    8
    Mardi 14 Janvier à 14:07

    Bonjour Daniel,

    Une belle vision de ce que doivent être un père et une mère : présents avant tout. Pour le reste, chacun s'arrange comme il peut. La présence des deux parents pour un enfant est quelque chose de primordial, et c'est sans doute ce qui guide le mieux tout le reste.

    Merci pour cette belle lecture.

    Bon après-midi !

    Martine

      • Mardi 14 Janvier à 16:08

        Ma ligne de conduite était les familles recomposées. Bonne soirée. Daniel

    7
    Mardi 14 Janvier à 11:37
    J'aime bien mais la féministe que je suis se demande toujours pourquoi on attribue la tendresse à la mère est l'autorité au père le contraire peut exister aussi. Bisous.
      • Mardi 14 Janvier à 11:53

        C'est une tradition ancienne qui a bien du mal à s'effacer, mais le mouvement est en route. Bonne journée. Daniel

    6
    Mardi 14 Janvier à 11:21

    FORMIDABLE

    Bravo 

    Et merci pour ce texte si vrai 

    Bonne journée Daniel 

      • Mardi 14 Janvier à 11:54

        Merci pour ton commentaire bien sympathique. Bonne journée. Daniel

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :