• Les mots

     

    De jour comme de nuit,
    Des mots surgissent dans notre esprit ;
    Mots anodins, isolés,
    Mots regroupés en phrase,
    Mots indépendants, errant en liberté,
    Mots entrant dans un récit,
    Ce sont toujours des tendres mots,
    Qui nous disent quelque chose.

    Émanant de rêves impromptus,
    Ils nous envoient souvent au-delà des nuages
    Nuages gris, nuages noirs, nuages très clairs
    Pour atteindre la lumière du soleil,
    Et déposer en nous
    Le nectar céleste
    Qui anime nos âmes,
    Les rendant moins vulnérables, plus puissants.

    Rêves de mots
    Isolés ou reliés entre eux de façon bizarre,
    Pour donner une phrase,
    Qui à ce moment ne veut rien dire,
    Une phrase triste qui donne des frissons,
    Ou lumineuse comme la pleine lune, la nuit,
    Qui, au réveil s’étirera comme les pétales d’une fleur,
    Pour agrémenter le cœur.

    Mots repris par le poète,
    Dépouillés de leurs substances,
    S’envolant dans les brises du matin,
    Courant après cœurs fermés,
    Prenant leur temps pour agir, ils se dressent devant nous.
    Mots immortels qui passeront les siècles,
    Ecrits avec amour,
    Épanouissant nos âmes.

    Mots de tous les jours
    Qui perdent leur sens originel,
    Pour moderniser le vocabulaire,
    Entrant dans les dictionnaires
    Reconnus par l’académie française.
    Mots anciens transposés
    Pour se moderniser
    Et être de leur temps.

    Les mots prennent le sens qu’on leur donne,
    Mots ensoleillés pour des âmes fragiles,
    Mots tristes face aux drames en cours,
    Mots scintillants qui animent le cœur
    Mots d’amour entre parents et enfants,
    Mots vitaux entre deux cœurs qui s’aiment,
    Mots puissants qui redonnent vie,
    Résurrection des âmes et des cœurs qui pavanent.
    (Poème écrit le 22/10/2019, modifié pour entrer dans le défi)

     


    3 commentaires
  • Silence des mots,
    Maladie du poète
    Feuille est blanche.

    Silence bébé
    Il dort bien à point fermé
    Dans son petit lit.

    Silence télé,
    C’est la grève totale,
    Regardez télé.

    La mouche vole
    Silence dans la maison
    Elle cherche repas.

    Sur la grand route
    L’auto est silencieuse,
    C’est une Zoé.

    La mer est calme,
    C’est le monde du silence,
    Commandant Cousteau.


    7 commentaires
  • Les boites

    Boites de carton
    Pour emballages précieux
    Et recyclage.

    Boites plastique
    Proscrire rapidement
    Pas recyclables

    Boite souvenir
    Contiennent n’importe quoi,
    Et suivent l’âge.

    Boites, usines
    Celles où on trime toujours
    Vive la retraite.


    6 commentaires
  • Coïncidence
    Identité de formes
    A première vue.

    C’est bientôt l’hiver,
    Tempêtes, vents, coïncident,
    Froid frigorifie

    Une identité
    Pour deux êtres différents
    Qui le comprendra ?

    Deux êtres pareils,
    Quelle coïncidence,
    Je ne le crois pas.

    Coïncidence
    A bien souligné Pagnol
    Face à deux bâteaux.

     


    6 commentaires
  • Le soleil cache les nuages ; en ce mois de novembre, le froid n’est pas polaire, sans doute le réchauffement climatique. Le chauffage est toujours en sommeil. Tant mieux car le gaz va encore augmenter.
    En ce samedi les marcheurs devaient s’assembler sur le parking de la mairie pour une sortie en forêts. La pluie les en a empêchés.


    Comment présenter les fêtes qui s’annoncent ? Mes idées se sont envolées, l’inspiration les a suivies. Je voulais écrire une belle page bien calligraphiée présentant tous les biscuits que nous avions fait pour cette fête. Comment décrire le déroulement de la soirée d’Halloween sans images et sans textes. Chacun s’en fera une idée


    3 commentaires
  • Nos frères animaux

    Vache mon frère
    Pas un compliment pour lui,
    Même en Inde.

    Mouton mon ami,
    Pas mon frère, mais son nom,
    Il ne bêle pas.

    Éléphant d’Asie
    Plus petit qu’en Afrique,
    Travaillent beaucoup.

    François d’Assise,
    Parlait de tous ses frères,
    Tous les animaux.

    Frères qui s’aiment
    Ne se compare jamais
    A un animal.


    4 commentaires
  • Les factures à payer
    Sont de plus en plus chères
    Les cartes flambent.

    Factures faibles,
    Quel est le vice caché ?
    Il faudra payer.

    Qui veut recevoir
    Les factures fiscales
    En plus des autres.

    Le facteur passe,
    Pas de courrier dans la boîte
    Factures : néant.


    8 commentaires
  • Haïkus : nuages d’automne

    Fraicheur de la nuit,
    Les nuages remplis d’eau,
    Nature revit.

    Automne venu,
    Eté rangé pour un an,
    Nuit tombe très vite.

    Vêtements d’été
    Bien rangés pour une année
    L’hiver va suivre.

    Chaudière revue
    Prête à l’emploi, qui viendra,
    Il faut tout prévoir.

    Soleil d’automne
    Tu réchauffes le jardin
    Des roses s’ouvrent.


    5 commentaires
  • Joyeuse

    Joyeuse lumière,
    Splendeur éternelle du Père,
    Saint est bienheureux Jésus-Christ.
    Chant que l’on reprenait durant la veillée pascale,
    Et pendant tout le temps pascale.
    Je n’imaginais pas en le chantant,
    Que Joyeuse était un prénom,
    Ni qu’en Ardèche un village porte ce nom ;
    Y a-t-il un lien entre les deux ?
    Sans aucun doute.
    Joyeuse était également le nom de l’épée de Charlemagne.

    Je suis toujours surpris,
    Du nombre d’utilisation d’un prénom,
    Dans l’histoire et dans le temps.
    Jill avec son jeu,
    Nous ouvre des perspectives,
    Qu’il ne devait pas imaginer au départ.
    Joyeuse, nom de beaucoup de nobles,
    Mais également celui de rivière
    Joyeuse en pays basque,
    Joyeuse dans le cher,
    Joyeuse en Auvergne.
    (25/09/2019)

     


    8 commentaires
  • Rivières sans eaux
    C’est un drame pour pêcheurs
    La sécheresse.

    Rivières à sec
    C’est bien la canicule
    Pour tout le monde.

    Source d’eau vive
    Dans la rivière, tu vas
    Pour notre bonheur.

    Eau de montagne
    Dans les vallées s’écoulent
    Vers les rivières


    7 commentaires
  • Devant le juge

    Comment pourrais-je prononcer un verdict,
    Puisque votre attitude est celle d’un volcan,
    Dont le débit volubile des mots est incompréhensible ;
    Et vous refusez de nous donner la véracité des faits.
    Calmez-vous un peu,
    Et parlez-nous lentement,
    Que l’on puisse comprendre,
    Vos réponses à nos questions.
    Votre avocat ne peut vous remplacer,
    A ce stade du procès ;
    Nous avons besoin de votre parole,
    Car vos réponses sont peu vérifiables,
    Actuellement.

    Résumons-nous
    Sur les éléments actuellement connus.
    Au pied d’un volcan d’Auvergne,
    Caché au milieu des broussailles,
    La police a retrouvé un cadavre,
    Sur lequel se sont glissés, par hasard, vos empruntes.
    Vous nous avez dit ignorer le mort,
    Ni les lieux du crime,
    Car vous n’êtes jamais allés en Auvergne,
    Vous avez peur que les volcans se réveillent.
    C’est tout ce que nous savons.
    Comment vos empruntes se seraient transportées en Auvergne,
    Puisque vous n’y êtes jamais allé ?

     


    6 commentaires
  • La bonne humeur

     

    Etre de mauvaise humeur,

    Et présenter une mauvaise bobine,

    A sa concubine

    N’est pas gage de bonheur.

    Pour ses amis, c’est un râleur,

    Car il n’est à l’origine d’aucune faveur,

    Surtout pas pour les buveurs.

    Dans ces moments, il faut se dérouter,

    Sans toujours le souhaiter.

    Ne vous moquez pas de cet ami

    Vous pourrez avoir besoin de son appui,

    C’est Monsieur le maire,

    Qua a été élu, ce n’est pas une chimère,

    Même du bout des lèvres,

    Dans notre département de la Nièvre.

    Avec son conseil, il chemine,

    Et écrit avec un porte-mine.

    Ce n’est pas un enjôleur,

    Il travaille pour votre bonheur,

    Celui de ces concitoyens,

    Des jeunes comme des doyens.

    Il faut reconnaitre qu’il n’est pas resté les mains dans les poches,

    Et qu’à son travail, il s’accroche

     


    5 commentaires
  • les bruits de l’été

    Orages dans l’air
    Des éclairs dans la vallée
    Vite à l’abri.

    La canicule
    Tourne à l’orage parfois,
    Méfiez vous des vents.

    Vents dans les arbres
    Sifflent fort dans la forêt
    Agréable son

     


    3 commentaires
  • Etourderie
    T
    out peut être étourderie
    O
    rdinaire ou passagère
    U
    ne faute d’inattention serait-elle étourderie ?
    R
    estons sérieux
    D
    ans nos écrits
    E
    t nous éviterons les étourderies.
    R
    estez calme dans vos propos,
    I
    maginez que vous n’êtes plus étourdi
    Et l’acrostiche sera fini. 

     

    Elève Pierre Machin
    T
    out votre devoir est faux ; vous avez
    O
    ublié de lire ce que je vous demandais :
    U
    ne leçon apprise et vous aurez réussi.
    R
    etenu après la classe pour apprendre la leçon
    Demandez à votre voisin de vous prêter son livre
    E
    t vous n’aurez pas d’excuses à me donner.
    Regretter vos erreurs n’est pas suffisant,
    I
    l vous faut travailler un peu plus
    E
    t vous réussirez comme vos copains 

     


    4 commentaires
  • Un pique-nique
    Si le temps est au beau fixe,
    Oui, mais avec qui ?

    Salade de fruits
    Salade de légumes,
    tout au naturel

    Les boissons fortes,
    sont exclus de nos soirées,
    Café et de l’eau.

    Manger près du Cher,
    Les arbres donnent l’ombre
    Les tables en place.


    4 commentaires
  • Paraphraser un mot ou une idée
    Hésitant à me lancer dans ce travail
    Avec un titre imposé
    Comme celui d’Evy cette semaine
    Obligeant l’esprit à se convulser
    Car il faut faire son travail
    Histoire de passer le temps
    Est un devoir compliqué
    Révélant un esprit assez vif
    Et plutôt reposé.


    Partir en vacances
    Héroïsme de notre part
    Avec cinq enfants
    Comme seuls accompagner,
    Osez le faire avec une voiture ancienne
    C’est de la grandeur familiale
    Hélas de moins en moins répandu de nos jours.
    Est-on des couples irresponsables
    Recherchant leur propre plaisir
    Et oubliant les difficulté de les permettre de faire des études

     


    7 commentaires
  • Un téléphone,
    Dans les mains en conduisant,
    Interdit pour vous.

    Ceinture libre,
    Enfants bien mal attachés
    Dangereux pour eux.

    Alcool dans le sang
    S’évapore pas vite,
    Grands dangers pour tous.

    Grande vitesse,
    Sur autoroutes aussi,
    Gare aux PV


    5 commentaires
  • ACROSTICHES

    Elèves de troisième
    Qui allaient passer le brevet cette année
    Une chose doit être inscrite dans votre tête
    Avec la savoir que vous aller engranger
    Tout dépend de votre travail
    Oubliez les jeux de votre ordinateur
    Recherchez d’autres moyens de vous détendre,
    Imitez ceux qui vous ont précédés
    Avec de nombreuses mentions
    Laissez-vous prendre au jeu du savoir
    Et derrière le brevet, vous aurez le BAC

    Elèves de terminale
    Quand vous verrez les résultats
    Une bonne réussite de toute la classe
    Avec de nombreuses mentions,
    Tout le monde sera heureux.
    Oubliez les années précédentes
    Regarder l’avenir qui s’offre à vous
    Imaginez que vous êtes ingénieur
    Avec de nombreuses personnes sous vos ordres,
    Législateur, avocat ou médecin
    Entrepreneur, patron de votre société.


    3 commentaires
  • Le maillot jaune,
    Cyclistes court pour l’avoir
    Mais un seul maillot.

    Le tour cette année,
    Démarre en Belgique
    Oublie des régions.

    Seul sur son vélo
    Il pédale au maximum
    Evitant chute.

    Seul à l’arrivée
    Il reçoit un gros bouquet,
    Il est applaudi.


    2 commentaires
  •  

    Courez, courez, dans les allées

     

    Laissez votre fatigue à la maison 

     

    A la recherche des champignons 

     

    Ils sont encore rares.

     

    Respectez la nature

     

    Ils se cachent dans la verdure

     

    Ecartez doucement les herbes

     

    Regardez les yeux grands ouverts

     

    Et votre récolte sera suffisante pour faire une bonne omelette.

     

     

     

    Calculez bien votre itinéraire

     

    Les autoroutes prioritaires

     

    Avec les aires de repos

     

    Il est indispensable de s'arrêter régulièrement

     

    Regardez les villes où il faut absolument s'arrêter

     

    Impossible de les éviter,

     

    Elles sont notées dans de nombreux guides.

     

    Réservez, si nécessaire, votre hôtel,

     

    Et votre route sera très agréable.

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique