• L'enfant et son chat

     

    Pour mon anniversaire Mamie m’a offert une boule de laine

    Quelle avait ramenée dans son panier de la grande plaine.

    Elle bougeait à peine dans sa boite en carton,

    Un beau cadeau qui peu à peu allait envahir la maison.

     

     Je l’ai appelé minou car il était tout doux ;

    Le cachant à maman, je l’emmenai dans mon lit

    Et à coté de moi, il restait blotti,

    Peu à peu il a grandi ce petit filou.

     

     Assis sur son arbre, il regarde à travers la vitre

    Ce grand rapace qui voulait régner en maitre

    Sur la pelouse brulée par la canicule

    En picotant son corps sur ces deux pattes bascule.

     

     Ce rapace n’était qu’un noir corbeau

    Qui dans son apparat se croyait beau

    Mais pour un petit chaton, boule de coton

    Il paraissait énorme, et pour le chasser un gros bâton.

     

     L’enfant regarde son jouet sur son arbre perché,

    Pas question d’ouvrir la fenêtre

    Pour qu’il prenne la poudre d’escampette,

    Et affronter le monstre pour se faire amocher.

     

     Tu es trop petit pour quitter la maison,

    Tu ne sauras pas y revenir avant la nuit

    Et sans toi je m’ennuis

    Seul dans mon lit et toi dans un buisson.

     

     Chaton ne pouvait traverser la fenêtre ;

    Les autres issues étaient fermées.

    Comment chasser ce monstre et l’assommer,

    Qui, dans le jardin, se promenait en maître.

     

     Grimpé sur une chaise, l’enfant prit son chat

    Et le coinça dans ses bras trop petits pour l’y maintenir.

    L’animal se débattit refusant d’obéir,

    D’un bond, il reprit sa place et à son arbre s’accrochât.

     

     Le rapace s’était envolé, plus de trace sur la pelouse,

    Dans son antre il avait retrouvé son épouse.

    Chaton déçu sauta de son arbre et retrouva son ami,

    S’excusant pas de tendres miaulements et contre lui s’endormit.

    (9 août 2018)

     


  • Commentaires

    4
    Samedi 11 Août à 20:56

    Un joli poème plein de fraîcheur qui fait du bien smile.

    Petit chat pacifique 

    ne voulait pas s'en mêler

    et par de tendres miaulements

    a su se faire pardonner.

    Bon week-end !

    Amicalement,

    Martine

     

    3
    Samedi 11 Août à 18:15

    Bravo Daniel à nous deux on va écrire des petites histoires...smile

    passe une belle soirée

    bisous

    2
    Samedi 11 Août à 13:43

    Un joli poème !

    Chamitiés du samedi

    1
    Samedi 11 Août à 00:52

    Bonsoir Chaton

    C'est un très joli texte

    de plus, j'adore les minous !!!

    Quel beau cadeau !

    Je te fait un gros bisou

    Bon weekend

    Jane

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :