• atelier 159 chez Ghislaine

    Sentier pédestre

    Silence environnant,
    Dans un cadre enchantant.
    La solitude nous emporte au-delà de nos limites,
    L’envie de vivre un temps en ermite.
    Le chemin nous emmène au loin,
    Sans aucun témoin.
    Heureux de vivre ce temps d’isolement
    Les oiseaux chantent triomphalement.

    Pas un ruban de nuage ne traîne dans le ciel.
    Je vis un temps immatériel.
    Je goûte le plaisir de la solitude,
    Coupant avec mes études.
    L’air est sein,
    Je suis au milieu d’un immense dessin ;
    Je sais ce que pensent les spécialistes de ce bassin
    À l’unique chemin.

    De temps à autre je croise quelques familles,
    Qui excitent mes papilles.
    Les chemisiers multicolores d’été,
    Sympathiques variétés,
    Laissent entrevoir les petits seins naissants
    De ces enfants encore adolescents.
    Mes yeux profitent de ce court interlude
    Qui comble ma solitude.

    La transparente de ces corsages saisonniers,
    Qui font un peu trépigner,
    Changent l’allure de certaines de ces jeunes gamines,
    Qui ne sont pas toutes des vermines.
    Elles aiment jouer avec les couleurs,
    Pour leur plus grand bonheur,
    Et laisser montrer les aspects cachés,
    D’un frêle corps affiché.

    Elles savent le pouvoir qu’elles ont sur les garçons,
    Voulant leur donner quelques bonnes leçons.
    Pour elles, ce n’est pas un terrain miné,
    Il suffit de ne pas se laisser embobiner.
    Mais un jour, le ver se glisse dans le fruit,
    L’amour s’immisce sans bruit.
    La liberté n’est plus de mise,
    A pris le dessus la poésie.
    (21/07/2021)





  • Commentaires

    14
    Lundi 26 Juillet à 10:03
    Séverine

    Eh bien papi, on se laisse aller pendant les promenades ? he

      • Lundi 26 Juillet à 11:32

        Il n'y a pas d'âge pour profiter des arts plastiques ! Bonne journée. Bisous. Papa

    13
    Samedi 24 Juillet à 15:41
    Renée

    Un peu texte savoureux un petit peu grivois qui ravit. Bisous doux weekend

      • Samedi 24 Juillet à 15:58

        Tout le monde parle de grivoiserie alors que c'est une réalité qui n'est pas disparue avec les siècles Bonne fin de journée Daniel

    12
    Samedi 24 Juillet à 00:46

    Un rien de jolie grivoiserie dans ce texte poétique !

    Mais il n'y a rien de répréhensible à savoir admirer la beauté qui passe devant nos yeux !

    Belle participation Daniel !

    Bises

      • Samedi 24 Juillet à 15:57

        La beauté est un art qu'il faut savoir admirer Bonne soirée Daniel

    11
    Jeudi 22 Juillet à 22:39
    colettedc

    Un tantinet soit peu coquin, mais très joli texte, Daniel. Bravo ! 

      • Vendredi 23 Juillet à 18:07

        Il faut quelque fois reconnaitre ce qui est beau ! Bon week-end Daniel

    10
    Jeudi 22 Juillet à 08:19

    Je suis d'accord avec Florence, tu es taquin sur ce texte mais j'aime beaucoup !

    Merci mon Daniel de cette belle participation

    Ma fille Séverine est une grande fan de tes textes !!

    Bisous

      • Jeudi 22 Juillet à 12:44

        La coquinerie fait partie de la jeunesse. Laissons-lui ce petit jeu plain d'humour. Bonne après-midi Daniel

    9
    Mercredi 21 Juillet à 19:23
    Florence ARNAUD

    petit écrit empli de coquineries, enfin c'est comme cela que je ressens certaines phrases amitiés scriptales 

      • Jeudi 22 Juillet à 12:43

        Tu as tout à fait raison. Bonne journée. Daniel

    8
    Mercredi 21 Juillet à 19:23
    Florence ARNAUD

    petit écrit empli de coquineries, enfin c'est comme cela que je ressens certaines phrases amitiés scriptales 

      • Jeudi 22 Juillet à 12:42

        Tu as tout à fait raison. Bonne journée. Daniel

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :