• Défi libre chez Maridan

    Juillet

     

    Juillet est exténué,
    Trente et un jours, c’est trop long,
    Surtout lorsque tombent des grêlons
    Avec des jours diminués.
    La chaleur était au rendez-vous,
    On pouvait rester debout.

    Tout avait bien commencé ;
    Dans le jardin on pouvait se balancer,
    Sous un soleil de saison,
    Facilitant la fenaison.
    Les premiers vacanciers étaient heureux
    Sous un ciel tout bleu.

    En Belgique, le tour de France était lancé
    A une allure cadencée ;
    Nombreux les amateurs au bord des routes,
    Recherchant les différents groupes,
    Dont celui du maillot jaune
    Leur icône.

    Aux informations, on parlait de canicule,
    Les spécialistes avaient fait leur calcul.
    Pour une fois, ils ne se sont pas trompés
    On ne pouvait y échapper,
    Il fallait se réfugier,
    Dans les salles fraîches des foyers.

    Les coureurs restaient en piste
    Peu à peu se réduisait leur liste.
    Au bord des routes moins d’amateurs,
    Ils restaient à l’intérieur,
    Regardant à la télévision
    Et de l’étape, les prévisions.

    Canicule au long terme
    Nos sorties sont en berne.
    Les incendies se sont multipliés,
    Les arbres recroquevillés ;
    En feu, les broussailles des récifs montagneux,
    Villages de vacances, terrain de camping, adieu.

    Les orages ont terminé l’ouvrage de destruction,
    Sans entamer de négociations :
    Tornades, inondations, grêlons,
    Travail d’un nouvel apollon,
    Qui se vengeait d’une région entière
    Par des actions meurtrières.

    Le tour de France a atteint les Champs-Elysées,
    Les coureurs un peu dépaysés,
    Loin derrière eux, les étapes de montagne
    Et les paysages de campagne.
    La grande boucle s’est refermée
    Avec un jeune Colombien confirmé.

    Déboussolée le mois de juillet ;
    Pour les vacanciers, il aurait voulu être douillet ;
    Le ciel en a voulu autrement,
    Avec une série de débordements.
    Juillet abandonne et laisse sa place,
    A un nouveau mois, qui se dit, avoir la classe.
    (30/07/2019)

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 31 Juillet à 04:44
    colettedc

    Libre et merveilleux, ce texte, Daniel ! Bravo !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :